Livraison offerte dès 70 euros d'achat

0

Votre panier est vide

par Claeys Ludovic juillet 02, 2018

CDI VS ENTREPRENEURIAT

Après avoir validé mon master 2 d’école de commerce, j’ai comme 97% des étudiants de ma classe voulu faire le grand saut dans ce que l’on appelle le monde du travail.

Le monde du travail, qu’est-ce que c’est ?

C’est le doux fumet de la ligne 13 à Paris le lundi matin ; c’est 270 déjeuners avec ses collègues de 40 ans passionnés par la couleur des lacets de leurs enfants ; ce sont des réunions de reporting tous les vendredis à 17h30 ou ton N+1 te rappelle chaque semaine que tu fais de l’excellent travail ; et surtout c’est la joie de travailler sur cet outil révolutionnaire qu’est Excel.

Un choix de vie

C’est après avoir refusé une proposition de poste à 43K brut annuel par une entreprise du CAC40 que j’ai décidé de me poser les bonnes questions et surtout d’identifier mes envies. Ai-je envie de suivre le schéma classique parental ? Ai-je envie de porter des mocassins et un costume toute ma vie ? Quelles sont les choses qui m’importent et qui me font me lever tous les matins du pied droit ?

Et bien, je n’ai pas trouvé mes réponses tout de suite, mais seulement suite à une succession de décisions : « le butterfly effect », vous connaissez ?
C’est la théorie selon laquelle un battement d’ailes au Brésil peut provoquer une tempête au Texas. Vouloir donner du sens à mes journées, mes semaines, mes mois fut la première étape vers la route de l’entrepreneuriat.

L’entrepreneuriat, c’est cette notion abstraite qui semble inaccessible de par sa précarité ou seuls des « élus » comme Steve, Elon, ou encore Mark semblent surfer sur cette vague digitale et industrielle.
Alors, j’ai pris mon courage à deux mains et j’ai tapé « E-N-T-R-E-P-R-E-N-E-U-R-I-A-T » dans google (oui on dit souvent de moi que j’aime prendre des risques !).
Je suis tombé sur une citation de Robert Collier qui m’a énormément inspiré : « Vous pouvez faire ce que vous voulez faire, avoir quelque chose que vous souhaitez avoir, être ce que vous souhaitez être». Ce que je voulais, c’était voler de mes propres ailes et être mon propre patron.

 

Des bijoux francos Mexicain : Florapada

Je n’ai pas pour habitude de vivre dans le regret, je me suis donc lancé du haut de mes 1m95 et de mes 24 ans dans un projet familial qui me tenait à cœur : la vente de bijoux ethniques pour femme.

Pour un ancien Rugbyman, une reconversion dans la mode est plutôt originale. Mais derrière ce coup de folie se cache un projet qui a du sens visant à aider les populations locales mexicaines tout en contribuant à œuvrer pour l’éducation locale.

Il y a 7 mois, nous avons décidé de partir à trois : Alexandra, Andy et moi à la découverte de nos futurs artisans de la tribu Huichol pour travailler avec eux sur l’élaboration de notre première collection.

bijoux-ethiques-florapada

De retour à Paris, des étoiles pleins les yeux et des souvenirs pleins la tête (plus quelques bijoux en poche), c’est avec succès que nous avons réussi notre campagne de crowdfunding sur Ulule. Grâce à cette campagne, nous avons pu financer un livre à tous les écoliers de l’école Benito Juarez à Tlaquepaque et générer plus de 10 000€ de chiffre d’affaires afin de payer nos artisans et nos matières premières.

 L’effet papillon était en train de prendre tout son sens.

Je ne vous cache pas que la route entrepreneuriale est semée d’embuches, de doutes, de moments de pression, de réflexion sur soit, de problèmes financiers surtout quand on est dans ma situation et qu’on ne touche aucune aide de l’état.

Mais, c’est surtout une aventure unique, formatrice, passionnante qui me donne envie de me lever tous les matins avec la banane et la volonté de croquer la vie à pleines dents.

Alors si je devais finir cet article par quelques conseils, ce serait :

  • Ne jamais abandonner et surtout tout faire pour aller au bout des choses.
  • Croire en vous, écouter les critiques constructives et continuer d’avancer même lorsque c’est difficile.

Il faut tout faire pour vivre ses rêves et ne pas seulement rêver sa vie.

Ludo

 

 

Claeys Ludovic
Claeys Ludovic


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.